Automic, désormais acquis par CA Technologies En savoir plus >
 

Résolution en circuit fermé

Offres > Service Orchestration > Résolution en circuit fermé

Pourquoi la remédiation automatique devient-elle si critique dans l’environnement IT moderne ? De nos jours, les utilisateurs s’attendent à ce que les applications soient disponibles et réactives tout le temps, systématiquement. Ils souhaitent qu’elles soient simples à utiliser et qu’elles leur permettent d’interagir avec elles –en bref, avoir un véritable échange avec elles. Ils attendent même des applications d’initier ces échanges, par le biais d’une notification, par exemple.

Le canal de communication entre l’utilisateur et ses applications devrait toujours rester ouvert. Lorsqu’une application ne fonctionne pas de manière satisfaisante, ce n’est pas uniquement du ressort de l’IT, il s’agit aussi d’enjeux de satisfaction et de rétention client –et pas des moindres pour l’entreprise.

Les utilisateurs ne sont concernés que par la partie de l’application avec laquelle ils interagissent, pas par ce qui se passe dans les coulisses. Avec l’avènement des applications mobiles, ce constat est devenu flagrant.

Les utilisateurs se concentrent sur l’expérience, et n’hésitent pas à changer s’ils n’en sont pas satisfaits. L’adoption des applications peut être extrêmement rapide, mais pour les milliers d’applications qui ne donnent pas satisfaction, le rejet est tout aussi rapide !

Les capacités de spécialisation des utilisateurs ont baissé, ils attendent des applications qui évoluent constamment. Toutefois, comme nous le savons tous, les changements fréquents ne sont pas toujours synonyme de fiabilité. Nous savons que des problèmes surviendront et qu’il faut être prêt à y faire face, avant que les clients ne le subissent et ne choisissent la concurrence. 

Nous sommes dans une économie des applications, où le rythme accéléré du développement du web traditionnel et des applications mobiles implique que toute entreprise soit avant tout une entreprise IT. Les utilisateurs n’ont jamais été aussi exigeants, et la gestion de performance des applications doit avant toute chose permettre à votre entreprise de délivrer une expérience de qualité en supervisant et en gérant l’expérience numérique de l’utilisateur final.

Que les utilisateurs finaux s’identifient via leurs applications mobiles, portables, ou applications web traditionnelles, CA Application Performance Manager (CA APM) fournit une excellente visibilité sur les transactions et le comportement des utilisateurs finaux. De la technologie mobile au Mainframe, CA APM donne de la visibilité sur les technologies applicatives, des serveurs d’application au SSO, en passant par les conteneurs, les microservices, les APIs et les passerelles API, entre autres. Il est par conséquent possible d’atténuer les problèmes avant qu’ils n’impactent vos utilisateurs finaux.

Cependant, la détection d’anomalies n’est qu’une partie du problème. Pour atteindre l’auto remédiation, des actions doivent être entreprises pour remédier aux problèmes. Ces actions peuvent être complexes et doivent être parfaitement suivies. Automic Service Orchestration (ASO) satisfait à ces exigences et autorise la résolution des problèmes en circuit fermé.

Grâce à la fluidité de l’intégration de CA APM et d’ASO, les problèmes sont détectés en amont (avant qu’ils n’impactent les utilisateurs) et résolus automatiquement.  Non seulement les utilisateurs sont satisfaits, mais les équipes techniques hautement qualifiées ne sont plus mobilisées en cas de problème de performance.

 

Pour en savoir plus sur CA APM, rendez-vous sur

En savoir plus Testez maintenant