Automic, désormais acquis par CA Technologies En savoir plus >
 

La stratégie DevOps aide un groupe de grande distribution à restructurer son organisation

Découvrez comment ce groupe a fait passer son taux d’erreur de déploiement de 50% à presque 0%, en adoptant les pratiques DevOps.

French - Guenther Flamm
Guenther Flamm, May 10, 2017 9:00 am
Blog > ARA | DevOps > La stratégie DevOps aide un groupe de grande distribution à restructurer son organisation

Les distributeurs ont observé que leurs clients sont de plus en plus nombreux à commander en ligne et à demander des services hybride : livraison à domicile, retrait en magasin ou dans des centres dédiés. A la lumière de cette tendance, et de l’émergence d’autres innovations, les détaillants doivent développer et déployer de nouvelles applications rapidement pour supporter les nouveaux services orientés client, qui optimisent la facilité d’utilisation. Dans le cas contraire, les clients s’adresseront à ceux de leurs concurrents qui offrent le service recherché, et ne reviendront sans doute plus.

Ce témoignage client démontre comment l’économie numérique a impacté un groupe important de grande distribution, et comment DevOps lui a permis d’implémenter des cycles de livraison plus rapides, d’améliorer sa croissance et de fidéliser ses clients.

Avant DevOps

Ce grand groupe de distribution devait lancer un nouvel environnement pour différents marchés et lignes de produits. Cet environnement comprenait une boutique d’e-commerce, un catalogue produit, un système de commande et de facturation en ligne, des outils d’analyse en ligne, des interfaces de paiement, un système d’exécution des commandes, un ERP et des systèmes de logistique. Et comme si ce n’était pas assez complexe, les systèmes étaient eux-mêmes fournis par différents vendeurs, sur des technologies différentes !

Le développement a également fait les frais de cette complexité. Le groupe compte dix équipes de développement, travaillant pour différents vendeurs, à différents endroits. A l’origine, la plupart des équipes ont adopté une sorte de SCRUM, mais les sprints n’étaient pas synchronisés, et le résultat n’était pas stable. De plus, chaque sprint était soumis à des tests unitaires, système, intégration système complets, avec objectifs de non-régression partielle et totale. Il pouvait se passer plusieurs semaines avant que tous les systèmes ne fonctionnent dans un scénario intégré après un sprint et AVANT le démarrage des tests. Les cycles de test système et intégration prenaient un mois.

Les déploiements étaient eux aussi complexes, nécessitant 16 heures ; et quatre heures d’interruption de service dues à la complexité des dépendances. 50% environ des déploiements subissaient des problèmes dus à des d’erreurs commises lors d’étapes manuelles, comme par exemple la configuration des applications ou de l’environnement. Résultat : le cycle de déploiement complet, de la demande à la production était d’environ six mois (avec à peu près deux mois de développement). Le provisionnement d’environnement prenait plusieurs mois et par conséquent, la congestion de l’environnement ralentissait les déploiements et générait des délais en cascade.

Portée du projet

La stratégie du groupe a consisté à restructurer l’organisation et les processus pour soutenir des déploiements complets et fréquents sur huit semaines et obtenir le Continuous Delivery. En voici les étapes :

(1) Présentation de tous les systèmes/applications aux responsables produit et gestion du backlog des besoins au niveau applicatif

(2) Un rythme de déploiement par étapes : étape d’intégration, démarrage du test intégration, intégration prête, packaging de déploiement selon une planification récurrente (cycle) pour synchroniser les différentes applications et projets du projet.

(3) Introduction des évaluations d’impact de dépendances, planification commune du déploiement et réunions de planification de sprint pour tous les projets et applications du projet, afin de planifier des activités d’intégration en amont de phase.

(4) Implémentation de la gestion projet agile de bout-en-bout, pour identifier les éléments et leurs dépendances à travers toutes les applications et les différents backlogs

(5) Implémentation de la gestion de déploiement et d’un processus réutilisable, pour coordonner la livraison de tous les packages à des fins de tests intégrés, et garantir que toutes les dépendances soient bien identifiées avant l’étape d’intégration, le planning de déploiement en production et la planification, ainsi que le packaging de déploiement final.

(6) Implémentation de l’automatisation du déploiement pour des packagings et des déploiements applicatifs automatisés, ainsi que l’orchestration de déploiements multi-application complexes

Résultats obtenus

En adoptant une stratégie DevOps synchronisée, le groupe a obtenu les résultats suivants :      

  • Cycles de déploiements raccourcis, de six mois à huit semaines
  • Continuous Delivery implémenté pour changements isolés sur magasin web
  • Réduction du taux d’erreur de déploiement de 50% à 0%
  • Implémentation du déploiement à chaud pour changements isolés sur magasins web (complètement automatisé)
  • La fenêtre d’indisponibilité passe de quatre heures à 30 minutes pour les déploiements principaux. Automatisation à 90%.

New Call-to-action

Automic’s own DevOps Story

Suggested resource

Automic’s own DevOps Story
Video Regarder

Automic’s own DevOps Story

DevOps.com talks with Team Automic about their own DevOps journey. It is always interesting to hear how vendors "eat their own dog food". A great interview which gives insight into how this innovative business automation company has adopted DevOps.

ARA
DevOps
Back to the blog
French - Guenther Flamm

Guenther Flamm

Guenther est Responsable du Release Automation et des Professional Services chez Automic. Il avait déjà une expérience de 12 ans en tant qu’expert IT et Opérations, avant de rejoindre Automic en 1999. Avant d’occuper son poste actuel, il a été Responsable Ventes et Responsable Technique auprès de Platinum Technology GmbH, pour l’Autriche et l’Europe du centre et de l’est.