Automatisation pour l’Internet des Objets (IoT) et l’industrie 4.0

L’Internet des Objets a un potentiel illimité, mais est freiné par son manque d’élasticité. Les choses seraient-elles sur le point e changer ?

French - Scott Willson
Scott Willson, October 24, 2017 11:45 am
Blog > IoT | ARA | Continuous Delivery > Automatisation pour l’Internet des Objets (IoT) et l’industrie 4.0

Pendant très longtemps, et ce chaque année, les analystes et les experts du marché ont prédit que l’année à venir serait celle de l’Internet des Objets (IoT), pour l’industrie et les consommateurs. Mais avec une régularité de métronome, chaque année qui devait pourtant être placée sous le signe de l’explosion « garantie » de l’IoT s’est terminée sans voir l’adoption et l’exploitation en masse de l’IoT.

La promesse de l’IoT est presque utopique ; une maison ou un bureau connectés, laissant entrevoir un avenir plus simple et plus pratique. Nos maisons seront peuplées d’objets intelligents ; des thermostats, pour connaître la température de nos chambres, des hauts parleurs qui comprennent nos goûts musicaux, et des réfrigérateurs qui savent quand ils ont besoin d’être remplis et agissent en fonction. Nos villes aussi, deviendront plus intelligentes : nos autoroutes seront parsemées de détecteurs, mettant fin aux embouteillages, nos rues sécurisées par surveillance interconnectée. Tout cela sera réalisable au moyen d’un groupe global d’appareils qui communiquent entre eux.

Toutefois, Malgré toutes ses promesses, l’Internet des Objets doit encore faire ses preuves. Il n’a pas réalisé son potentiel. Mais quel potentiel ! Gartner prédit que d’ici 2010, plus de 25 milliard d’objets seront connectés à l’IoT. Un énorme marché attend encore d’être exploité. Si un certain nombre de projets de l’IoT semblent encore à des années-lumière – les villes intelligentes, notamment- nous pourrions bien être à l’aube d’un monde interconnecté.

Un grand nombre d’obstacles se sont dressés entre nous et la terre promise d’un monde véritablement connecté. Le manque de normes industrielles en est un. Jusqu’ici, l’IoT n’a pas été alimenté par des objets conçus selon les mêmes normes industrielles, ou même selon des protocoles de sécurité unifiés. Les objets connectés ont déjà du mal à se connecter physiquement les uns aux autres : chaque objet requiert sa propre application, au lieu de tout contrôler depuis un point central. D’un point de vue de consommateur, cela freine l’adoption.

La complexité représente un autre obstacle à éliminer. Sur le papier, un groupe d’objets connectés semble si simple, mais la réalité est tout sauf simple. L’Internet des Objets est tellement vaste qu’il peut consister en presque tout. Voitures, montres, sonnettes de porte, jusqu’aux plateaux à œufs (si, si). Pour que l’IoT soit réalisable, nous avons besoin de plus que le hardware et la connectivité : nous avons besoin de logiciel. Pour effectuer des mises à jour simples et rapides, et assurer la performance, nous avons besoin de plus d’usines logicielles modernes. La pierre angulaire de l’usine logicielle moderne ? L’automatisation.

A l’ère digitale, l’automatisation est fondamentale pour l’entreprise moderne, la transformation numérique et la réussite de l’IoT. Historiquement, elle a été mise de côté dans la grande quête à l’IoT. Nous nous garderons de proclamer que 2017 sera l’année du « tout connecté », mais nous pouvons affirmer sans crainte que nous nous en sommes rapprochés.

CA Technologies: Automatisation et Modern Software Factory de l’IoT

Tenter de pousser manuellement des mises à jour, patches de sécurité ou nouvelles fonctionnalités vers les objets connectés serait absurde. C’est tout simplement impossible sans automatisation. L’Internet des Objets dépend de pratiques de livraison et de déploiement continus qui, comme nous le savons bien, ne sont possibles à ce niveau qu’avec l’automatisation.

L’approche DevOps d’écriture de petits builds itératifs consistant en des déploiements batch de code fréquents est bien adaptée à l’IoT, et vitale pour assurer la sécurité et préserver la performance. En utilisant une solution de déploiement applicatif, vous pouvez alors pousser ces déploiements vers d’innombrables objets en production.

CA Automic Release Automation vous permet de coordonner déploiement et mises à jour de vos applications automatiquement. De plus, la solution le gère sans aucune interruption de service, indispensable pour l’Internet des Objets.

La nature profonde et la portée de l’IoT étant presque insondables, l’élasticité joue un rôle crucial. Avec CA Automic v12.1, le moteur d’automatisation CA Automic peut supporter plus de 500.000 agents par instance, ce qui sera plus que suffisant, même en périodes de croissance exponentielle.

Un autre obstacle historique à l’Internet des Objets est le problème de la latence des données. Pour réussir, l’IoT doit pouvoir récupérer et stocker des données aussi efficacement que possible, et également distribuer cette information. Quel que soit le volume ou la variété des données, pour qu’elles puissent être utiles, elles doivent être distribuées aux appareils connectés, souvent en temps réel. La version 12.1 de CA Automic Workload Automation apporte une réponse à ce casse-tête, en introduisant une élasticité et une rapidité supérieure à l’orchestration des flux de données.

CA Automic peut supporter jusqu’à 25.000 évènements externes par seconde. Qu’est-ce que cela veut dire ? Que CA Automic Automation Engine peut quasiment éliminer toute latence et garantir que les données requises par l’IoT soient livrées en temps réel, même dans de gros environnements dynamiques.

L’Internet des Objets est plus proche que jamais de tenir sa promesse initiale. Bien que nous soyons encore loin de l’adoption universelle par les consommateurs, en appliquant la bonne solution d’automatisation aux projets IoT, nous facilitons la communication, l’élasticité et la vitesse de connexion à tout.

En route vers le Continuous Delivery

Suggested resource

En route vers le Continuous Delivery

En route vers le Continuous Delivery

Quel que soit votre point de départ, suivez ce plan d’action en quatre étapes et mettez en oeuvre le Continuous Delivery à l’échelle de votre entreprise

IoT
ARA
Continuous Delivery
Back to the blog
French - Scott Willson

Scott Willson

Scott Willson est Directeur Marketing Produit dans le Release Automation chez Automic Software. Son expérience de plus de 20 ans va du développement logiciel au marketing, en passant par l’avant-vente et l’après-vente. Scott se passionne pour la technologie et les solutions aidant les organisations à réaliser leur potentiel. Scott mettait déjà en œuvre DevOps avant même que le mouvement ne soit baptisé ainsi.